Publié dans Brèves du jour

De la réactivité face à une demande de devis

Que l’on se situe dans le cadre personnel ou professionnel, il est courant de devoir faire appel à un prestataire extérieur pour gérer ce qui n’est pas de notre ressort, du dégorgement du lavabo aux problèmes informatiques, en passant par les assurances diverses et variées, l’impression de documents ou autres services utiles et nécessaires à la vie courante.

Afin de déterminer le professionnel indépendant ou l’entreprise le plus apte à servir au mieux nos intérêts, et dans le même temps de dégager la trésorerie nécessaire, il est d’usage de demander leur tarif pour le service souhaité. En général à au moins deux prestataires pour pouvoir comparer les prix et les offres, le plus souvent à 3 ou 4, parfois à beaucoup plus en fonction de la complexité du service recherché et de la possibilité subséquente d’avoir des propositions très différentes dans leur contenu.

A une époque où les technologies donnent l’illusion de pouvoir rendre tout immédiat, l’on s’attend souvent à disposer d’un prix voire d’un descriptif de l’intervention ou du service demandé dans les 4 heures ou au maximum dans les 24 heures. Cette forme d’exigence méconnaît évidemment la réalité de terrain : si les professionnels ont en général des barèmes et des éléments de présentation de l’offre déjà en grande partie rédigés, il n’en reste pas moins que chaque demande ou presque est différente et nécessite une personnalisation avant envoi d’un devis.

Pour autant, lorsqu’un client potentiel se présente spontanément – ou par recommandation mais là n’est pas la question – ce qui de nombreux indépendants, chefs d’entreprise ou commerciaux considèrent à juste titre comme une chance, il est primordial de faire preuve de réactivité. Si le premier contact se fait par téléphone, il conviendra ainsi de noter avec précision et de préférence pas sur un post-it les coordonnées de la personne et de les revalider avec elle, et de prendre soin de lui indiquer sous quel délai une estimation chiffrée lui sera communiquée. Lorsque la demande est exprimée par e-mail, ce qui est fréquemment le cas, laisser passer plus de 48h sans a minima accuser réception du message et informer d’un délai d’établissement du devis risque fort de décourager un client potentiel à moins que la réputation et le rapport qualité-prix de la prestation ne soient de nature à compenser la lenteur du processus commercial.

Il n’existe pas de réel standard quant aux délais à respecter, mais ils doivent être en adéquation avec l’urgence et le nombre ou l’importance des prestations à réaliser. Dans tous les cas, plus le demandeur est recontacté rapidement, meilleure en sera la relation client… et potentiellement la recommandation à d’autres personnes. A l’inverse, mieux vaut ne pas rappeler du tout que le faire un mois ou plus après avoir été sollicité.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s